Accueil / A propos / Missions scientifiques
Nicole King en train de peindre

Après avoir sillonné la planète en tant qu’ingénieure experte Eau et Pollution pour le Fond Mondial pour la Nature et pour l’industrie pétrolière, Nicole King s’appuie sur son expérience de terrain pour développer une œuvre engagée qui alerte notamment sur les dangers liés aux énergies fossiles sur les ressources en eaux qui ne sont pas assez connus.

Experte Eau & Pollution au WWF International

Lors de la Guerre du Golfe de 1991, porte-parole au WWF International, elle fut l’un des seuls experts à dénoncer dans les médias le non-respect des réglementations internationales de l’industrie pétrolière en matière de sécurité : 300 puits de pétrole avaient pris feu et brûlé pendant des mois car les vannes de sécurité automatiques au fond des puits n’avaient jamais été installées.

Pour le premier Sommet de la Terre de Rio en 1992, Nicole King était responsable des sujets “Eaux et Pollution” pour le WWF International dans les Comités préparatoires. Elle a collaboré avec le Bureau Ramsar (Organisme International pour la Protection des Zones Humides) pour définir les priorités de ces sujets à la conférence de Dublin en 1991 pour laquelle ils ont obtenu l’inclusion des économies d’eau en principale priorité dans le texte pour le Sommet de la Terre.

Carte des missions scientifiques de terrain

Carte des missions scientifiques de Nicole King

Les détails des missions de Nicole King sont précisées dans le CV scientifique.

Ingénieur environnement chez Total

Ingénieur environnement chez Total pendant 10 ans, Nicole King était responsable des études d’impact et des états de référence des sites des futurs champs pétroliers (Tambora à Bornéo, Indonésie, Terre de Feu, Argentine pour Total Austral, Alwyn North en Mer du Nord, Bombay High, Inde…). Lors des nombreuses campagnes de mesure off-shore Nicole King a coordonné des équipes scientifiques pour récolter des échantillons : eau, faune et flore.

Exemples de ses missions

En Terre de Feu, elle a dû transformer un bateau de transport de tubes de forages en bateau océanographique en 24H avant de pouvoir réaliser la mission “Point Zéro” en mer avec une équipe de 9 scientifiques argentins avant que Total Austral ne développe un nouveau champ pétrolier offshore. En arrivant, Nicole King s’aperçu que la grande benne d’Ekman, indispensable pour prélever les sédiments au fond de la mer, manquait. La logistique pétrolière montrera sa puissance en faisant venir en un seul jour cet équipement de 300 kg depuis le Centre IFREMER de Bretagne jusqu’à l’extrême sud de l’Argentine en Terre de Feu soit 13 000 km à vol d’oiseau.

Elle a aussi formé le personnel des filiales de Total en matière de procédures environnementales et a contribué à la définition des traitements d’eau des plateformes sur lesquelles elle a travaillé ; c’est pourquoi elle a une connaissance de terrain du risque qu’elles représentent.

Le copépode Acartiella nicolae

À l’occasion de sa deuxième mission en Indonésie, elle réalise une étude d’impact environnemental pour le champ pétrolier de Tambora de Total Indonésie à Bornéo : situé dans le Delta de la Mahakam, alors encore complètement sauvage. Nicole King a pu admirer l’écosystème de la mangrove de Kalimantan Est, qu’elle a dû traverser de nombreuses fois en bateau rapide suivi par les singes nasiques qui sautaient de branche en branche aussi rapidement que le speed-boat. Elle récolte des échantillons dans son filet à plancton et découvre une nouvelle espèce de micro-crustacé du zooplancton qui porte son nom, le copépode : Acartiella nicolae, identifié par le Professeur Bernard Dussart du CNRS. Les copépodes sont la nourriture de base de nombreuses espèces aquatiques dont les poissons.

Réf : Une Acartiella (Copépode Calanoide) à Bornéo, 1 janvier 1985, B. Dussart, Crustaceana. 

Copépode arcatiella

Références bibliographiques

WWF International

  1. “Pourquoi et comment économiser l’eau ? Un objectif à long terme.” Papier présenté au Congrès International sur les Grands Fleuves – Orléans (Sept. 1991)
    • Propositions adoptées dans les recommandations de fin de colloque pour le gouvernement : Loi sur l’eau.
  2. “Lessons to be learned from the environmental consequences of the Arabian Gulf War.” Discussion paper (August 1991). Campagne médiatique (en faveur de la prévention des pollutions) à fortes répercussions au niveau national et international. Revue de presse disponible.
  3. “Recommendations for the wise use of water sources and resources.” WWF / Ramsar
    Convention Bureau, ( en collaboration avec Hervé Lethier ) : Background document for ICWE, Conférence préparatoire au Sommet de la Terre, Dublin (Jan. 1992).
    • Propositions WWF / Ramsar adoptées au Sommet de la Terre, Rio, Juin 1992.
    • Création de groupes de travail et applications sur le terrain.

Compagnie Française de Pétroles (TOTAL)

  1. “Un premier pas vers la prévention des pollutions, mission point zéro en Argentine. ” Oxygène – No. 29 – 30, 1984.
    • Prix du meilleur article publié par un membre du personnel de la CFP en 1984.
    • Mission pionnière, adoption du principe d’un budget environnement dès la phase de faisabilité d’un projet.
  2. Preliminary Environmental Impact Assessement – Tambora Oil and Gas Field. Mahakam Delta, TOTAL Indonesia.
    • Première étude d’impact pour une filiale étrangère.
    • Découverte d’une nouvelle espèce, (qui porte mon nom) Dussart, B.H. “Une Acartiella à Bornéo”, Crustaceana, Vol.49, Part I, 1985. – Création d’un service environnement in situ qui se composera de 12 personnes.
  1. Environmental Baseline Study – Bombay High Oil Field & Uran Gas Terminal – India
    • Contrat de Coopération – ONGC / TOTAL CFP
    • Accueil de quatre personnes en formation sur 2 ans pour transfert de technologie environnement.

Copépode Arcatiella