Deux métiers, un défi : L’eau !

portrait Nicole KING, artiste peintre et ingénieur écologue est le témoin de la dégradation des ressources en eau, des zones humides et de notre littoral. Après avoir sillonné la planète en tant qu’expert Eau et Pollution pour le Fond Mondial pour la Nature (WWF International) et pour l’industrie pétrolière* elle témoigne de son inquiétude sur l’état des écosystèmes aquatiques dans sa recherche artistique.

*Missions en Inde, en Terre de feu, en Mer du Nord et à Bornéo où elle découvre un copépode** (crustacé du zooplancton) qui porte son nom.

Ceux-ci, proches du déséquilibre irréversible après des catastrophes telles que Deepwater Horizon ou Fukushima, se trouvent pris en tenaille dans ses images entre la perfection du rendu et sa déconstruction systématique. Dans le sillage de Rauschenberg, elle combine photo et peinture entre l’abstraction paysagée et «l’hyper bien peint » des maîtres anciens (elle a longtemps fréquenté les ateliers de recherche d’Hélène Legrand). La Corse, lieu de prédilection pour ses paysages littoraux préservés (la pointe de Spano achetée par le Conservatoire du Littoral notamment) l’inspire tout particulièrement.

Elle a participé au projet COAL 2011 (appel d’offre international Art et Ecologie) en proposant un projet avec triptyque «Eau et Pétrole : Deepwater Horizon, l’Océan pris en otage » et régulièremet à de nombreuses expositions et Salons d’Art tels :

**Copépodes Acartiella nicolae (femelle & mâle)

copepodes

Découvrez le travail de Nicole King

Mer ou pétrole ?
Guy de dos

Faites part de vos impressions

N'hésitez pas à envoyer un commentaire à Nicole King

* Champs obligatoires

Votre email* :

Votre nom* :

Sujet* :

Votre message* :